Immobilier Nouméa
Accueil
Immobilier Nouméa
Présentation
Immobilier NC
Leçons
Immobilier défiscalisé
Vocabulaire
Promotions
Prononciation
Promotions
Culture
Outre-mer
Direct Pacifique immobilier Grammaire Direct Pacifique Investissement
Immobilier Pacifique
Exercices
Immobilier Pacific
Téléchargement
Immobilier Nouvelle-Calédonie
 
 
Eveil aux langues

  Quelles différences lexicales et orthographiques observez-vous entres ces trois différentes versions ?

La Bible complète en nengone a été publiée en 1903 (voir la leçon 2). Depuis cette époque, l’orthographe de la langue a connu quelques évolutions, en particulier pour rendre compte de traits phonologiques qui n’avaient pas été identifiés dans les premières écritures : les consonnes aspirées (comparez v.1 ekowe versus v.2 ek’ow), les rétroflexes (comparez v.1 kodaru versus v.2 k’odraru) et les voyelles longues (comparez v.1 ke versus v.2 ). Par ailleurs, la voyelle finale est notée systématiquement dans la Bible, sauf en fin de phrase ou devant une voyelle et dans ce cas son élision est indiquée par une apostrophe (comparez v.1 ran’ versus v.2 ran). La segmentation morphologique présente également quelques variations : dans la Bible, les directionnels sont accolés aux mots qu’ils déterminent (comparez v.1 ashedonilu versus v.2 ashedoni lu), ore s’écrit o re

La Bible est écrite en p’ene iwateno et en p’ene nidi iwateno (voir la leçon 7), langues cérémonielles destinées aux dignitaires, ce qui rend le texte parfois difficilement accessible à ceux qui ne parlent que la langue courante. La variation concerne exclusivement le lexique et sa morphologie. Les règles syntaxiques sont inchangées avec le p’ene animac.

Voici un tableau de correspondance lexicale entre les trois registres de langue à partir du « Notre Père » :

P’ene
nidi iwat’eno

P’ene
iwat’eno

P’ene
animac

Français courant

Cecewangoiehnij

Cecewaieni ehnij

Ceceni ehnij

Notre Père

 

hmijocengo

hmijoc

sacré, sanctifié

buango

bua

bo

2e personne du singulier

acek’iwangoieni buango

acek’ini bua

yele ni bo

ton nom

 

wienì

roi

bon, bien

 

shedo

p’ina

arriver

 

ashedoni lu

ap’inani lu

faire arriver

 

ilewaton

ilon

faire

alatone ni buango

alatone ni bua

alaieni bo

ta volonté

 

omewaore

ome

ici

 

omewaloi

omeloi

là-haut

 

nunuon/nunuo

k’anon/k’ano/k’anu

donner

 

k’odraru

kaka, kua

nourriture, boisson ; manger, boire

 

nueton/nueto

nue

laisser

 

t’ero

nia

mal

 

inomewaore

inom

comme

 

buicengo

buic

ils, elles ; ceux, celles

 

lenge t’e

hue t’e

emmener

 

thediton/thedito

thedi

délivrer

 

siwa

wene

de (provenance)

e yara nge waoirungo ko

e yara oirungo ko

e yara oiru ko

pour l’éternité



Retour
  * Uniquement grammaire
 
 
 
 
 
Les prépositions

Co sibo cele sei bushengon. Co sibo cele sen ore rue mohma. Pourquoi la préposition change-t-elle de forme ?


|



 
 
Télécharger les leçons
  Version texte
Télécharger les leçons
  Version audio
Ajouter les podcasts
  Itunes / Flux RSS
Ouvrir un compte
Prochainement
Avec la partiticipation de l'Université de la Nouvelle-Calédonie et l'Académie des langues Kanak et du ministère de la Culture et de la Communication.