Immobilier Nouméa
Accueil
Immobilier Nouméa
Présentation
Immobilier NC
Leçons
Immobilier défiscalisé
Vocabulaire
Promotions
Prononciation
Promotions
Culture
Outre-mer
Direct Pacifique immobilier Grammaire Direct Pacifique Investissement
Immobilier Pacifique
Exercices
Immobilier Pacific
Téléchargement
Immobilier Nouvelle-Calédonie
 
 
Eveil aux langues

  Qu’arrive-t-il à la forme des mots et quelle incidence cette modification a-t-elle sur leur sens ?

Pour accroître son lexique, le nengone utilise également la dérivation par réduplication. Ce procédé consiste à redoubler partiellement ou totalement le radical. Lorsque le redoublement est partiel, il n’affecte que la première syllabe du radical :

k’edi soulever

k’ek’ed soulever à plusieurs reprises

kuri tirer, traîner

kukur tirer, traîner à plusieurs reprises

c’ini ramasser

c’icin ramasser plusieurs choses

Lorsqu’il est total, c’est tout le radical qui est redoublé :

k’alè fumée

k’alek’al brumeux

shota sauter, bondir

shotashota sautiller

gemu trembler

gemugem frissonner

Parfois, le redoublement s’accompagne d’une modification du timbre de la voyelle :

t’oe ouvrir

t’et’e à plusieurs reprises

loe éplucher (coco)

lele éplucher à plusieurs reprises

ridi taper

rered taper à plusieurs reprises

Comme en témoignent les exemples ci-dessus, la réduplication exprime le plus souvent un accroissement quantitatif, souvent accompagné d’un atténuement en intensité. Ainsi, shota s’emploie pour un bond et shotashota pour plusieurs petits bonds successifs.



Retour
  * Uniquement grammaire
 
 
 
 
 
Les déictiques temporels

Inu hna ule bon ri wīk hoxedidr. Inu hna ule bon hoxedridr. Inu co ule bon ri wīk orore. Inu co ule bon orore. Comment analysez-vous l’emploi des termes orore et hoxedridr dans ces exemples ?


|



 
 
Télécharger les leçons
  Version texte
Télécharger les leçons
  Version audio
Ajouter les podcasts
  Itunes / Flux RSS
Ouvrir un compte
Prochainement
Avec la partiticipation de l'Université de la Nouvelle-Calédonie et l'Académie des langues Kanak et du ministère de la Culture et de la Communication.