Immobilier Nouméa
Accueil
Immobilier Nouméa
Présentation
Immobilier NC
Leçons
Immobilier défiscalisé
Vocabulaire
Promotions
Prononciation
Promotions
Culture
Outre-mer
Direct Pacifique immobilier Grammaire Direct Pacifique Investissement
Immobilier Pacifique
Exercices
Immobilier Pacific
Téléchargement
Immobilier Nouvelle-Calédonie
 
 
Eveil aux langues

  Noms dépendants et indépendants

L’opposition entre noms dépendants et noms indépendants est très ancienne et se réalise dans de nombreuses langues océaniennes, dont le nengone, selon des procédés d’expression différents. Elle existait probablement déjà en proto-océanien, la langue mère parlée il y a plus de 3000 ans dont sont issues les 500 langues océaniennes contemporaines (voir Malcom Ross, 1998).

Dans la littérature scientifique, différentes dénominations sont en usage pour désigner cette dichotomie. Les auteurs océanistes parlent tantôt d’opposition entre noms dépendants et indépendants, de possession inaliénable ou aliénable, ou de possession directe ou indirecte.

Dans les langues polynésiennes par exemple, un sous-groupe des langues océaniennes, cette dichotomie se manifeste dans l’emploi de deux prépositions distinctes o et a pour exprimer la possession. O s’emploie généralement lorsqu’il est question des parties d’un tout ou des parties du corps et a lorsque l’objet possédé est aliénable (on peut s’en séparer). Par exemple, en tahitien :

te rima o Teva la main de Teva

te hoe a Teva la rame de Teva

Cette dichotomie est précodée lexicalement et elle structure le lexique autant que le genre dans une langue comme le français.



Retour
  * Uniquement grammaire
 
 
 
 
 
Les déictiques

Nge ko hadri ? Nge ko melei ? Nge ko om ? À quoi correspondent les mots om, melei et hadri ?


|



 
 
Télécharger les leçons
  Version texte
Télécharger les leçons
  Version audio
Ajouter les podcasts
  Itunes / Flux RSS
Ouvrir un compte
Prochainement
Avec la partiticipation de l'Université de la Nouvelle-Calédonie et l'Académie des langues Kanak et du ministère de la Culture et de la Communication.