Immobilier Nouméa
Accueil
Immobilier Nouméa
Présentation
Immobilier NC
Leçons
Immobilier défiscalisé
Vocabulaire
Promotions
Prononciation
Promotions
Culture
Outre-mer
Direct Pacifique immobilier Grammaire Direct Pacifique Investissement
Immobilier Pacifique
Exercices
Immobilier Pacific
Téléchargement
Immobilier Nouvelle-Calédonie
 
 
Eveil aux langues

  Le sujet devenu obligatoire en français

En latin, langue mère du français, le sujet pronominal n’était pas obligatoire en l’absence d’un autre sujet syntaxique : Amo, amas, amat « J’aime, tu aimes, il aime ». Son emploi était même impossible dans le cas des verbes impersonnels : Pluit « Il pleut ». L’indication de la personne était en fait portée par la terminaison verbale, qui s’entendait à l’oral.

Les pronoms personnels sujets étaient également facultatifs en ancien français car la terminaison verbale était encore distinctive à l’oral :

Baisset sun chef (La Chanson de Roland, 12ème siècle)
baisse-3SING sa tête

« Il baisse la tête. »

Ils sont progressivement devenus obligatoires en l’absence d’un autre sujet syntaxique lorsque la terminaison verbale n’a plus permis de distinguer les personnes à l’oral. Ils demeurent facultatifs en espagnol et en italien, car la terminaison verbale dans ces deux autres langues filles du latin continue de faire entendre la personne.



Retour
  * Uniquement grammaire
 
 
 
 
 
La variation de la forme du verbe selon son objet

Pailai ci k’uli Mishel. Pailai ci k’uli bon. Pailai ci k’uze ore morow. Nina ci k’uce waea. Pailai om ci ik’uc. Comment expliquez-vous la variation de la forme du verbe dans les phrases en nengone, alors que l’équivalent de traduction « mord » ne change pas de terminaison en français ?


|



 
 
Télécharger les leçons
  Version texte
Télécharger les leçons
  Version audio
Ajouter les podcasts
  Itunes / Flux RSS
Ouvrir un compte
Prochainement
Avec la partiticipation de l'Université de la Nouvelle-Calédonie et l'Académie des langues Kanak et du ministère de la Culture et de la Communication.