Immobilier Nouméa
Accueil
Immobilier Nouméa
Présentation
Immobilier NC
Leçons
Immobilier défiscalisé
Vocabulaire
Promotions
Prononciation
Promotions
Culture
Outre-mer
Direct Pacifique immobilier Grammaire Direct Pacifique Investissement
Immobilier Pacifique
Exercices
Immobilier Pacific
Téléchargement
Immobilier Nouvelle-Calédonie
 
 
Eveil aux langues

  Comparez attentivement les procédés d’expression de la possession dans ces séries d’exemples. Que remarquez-vous ?

L’expression de la possession en nengone répond à des règles grammaticales et orthographiques complexes. Les formes employées dépendent à la fois du terme possédé et de la nature du mot qui exprime le possesseur.

Du côté du terme possédé, il convient tout d’abord de distinguer deux catégories principales de noms :

• Les noms dépendants (exemples : hmenuen, ’épouse-de’, cecen ’père-de’, omen ’branche-de’). Il s’agit le plus souvent de termes de parenté ou de parties d’un tout.

Ils comportent généralement un suffixe possessif -n. Il s’agit d’un ancien pronom de troisième personne du singulier.

Lorsque le possesseur est exprimé par un groupe précédé de ore, ce groupe est simplement juxtaposé au terme possédé.

ore hmenuen ore cahman l’épouse de l’homme

Lorsque le possesseur est exprimé par un nom propre, un pseudo nom propre ou un pronom personnel, il est précédé d’une marque personnelle i. Conformément à l’usage orthographique contemporain, nous accolons ce i au suffixe -n.

ore hmenueni Paulo l’épouse de Paulo

ore hmenueni bon son épouse

Lorsque les noms dépendants sont suivis d’un possesseur exprimé sous la forme d’un nom commun indéterminé, le suffixe -n tombe et les noms dépendants subissent souvent une alteration du timbre de leurs voyelles. Le possédé et le possesseur sont alors accolés dans l’usage orthographique.

ore runen ore serei la feuille de l’arbre

runeserei feuille d’arbre

ore omen ore serei la branche de l’arbre

amaserei branche d’arbre

ore engen ore corilen la fleur de l’hibiscus

angacorilen fleur d’hibiscus

ore uyen ore nod l’esprit de la terre

uyanod esprit topique

• Les noms indépendants (exemples : t’ot’o ’champ’, loto ’voiture’). Cette classe inclut les noms d’objets qui ne sont pas intrinsèquement attachés à un possesseur.

Ils ne sont jamais suffixés et ils peuvent apparaître en énoncé sans être accompagnés d’un possesseur. Si un possesseur est exprimé, on aura les agencements suivants :

- les pronoms personnels sont directement postposés

t’ot’o in ’mon champ’, t’ot’o bon ’son champ’, t’ot’o buhnij ’votre champ’, etc.

- les noms propres et les pseudos noms propres sont précédés d’une marque personnelle i :

t’ot’o i Paulo le champ de Paulo

t’ot’o i cahman le champ de l’homme

- devant les groupes déterminés, l’article ore est préfixé avec n- : nore

t’ot’o nore cahman om le champ de cet homme

• Entre ces pôles des noms dépendants et des noms indépendants, on trouve des cas intermédiaires. Dans le cadre de cette initiation, nous nous contenterons de présenter les noms semi-dépendants (exemple : p’aegogo ’visage’, wata ’pied, jambe, patte’, yelè ’nom’). Cette classe inclut les parties du corps.

Ils peuvent apparaître seuls, sans possesseur postposé et sans suffixe.

Pailai ece kore wata. Le chien a quatre pattes.

Ils peuvent être suffixés avec -n.

Cahman om deko watan. Cet homme n’a pas de jambe.

Devant un possesseur précédé de ore, l’usage orthographique contemporain est le suivant : le relateur n est préfixé à ore. On écrira :

wata nore pailai la patte du chien

Lorsque le possesseur est exprimé sous la forme d’un nom propre, d’un pseudo nom propre ou d’un pronom personnel, il est précédé de ni (relateur n + marque personnelle i) :

wata ni Paulo le pied de Paul

wata ni morow le pied de l’enfant

wata ni bon son pied


Retour
  * Uniquement grammaire
 
 
 
 
 
Les directionnels but, lo et lu

Bone ci hue but. Bone ci hue lu. Bone ci hue lo. Quelles nuances apportent les mots lo, lu et but ?


|



 
 
Télécharger les leçons
  Version texte
Télécharger les leçons
  Version audio
Ajouter les podcasts
  Itunes / Flux RSS
Ouvrir un compte
Prochainement
Avec la partiticipation de l'Université de la Nouvelle-Calédonie et l'Académie des langues Kanak et du ministère de la Culture et de la Communication.