Immobilier Nouméa
Accueil
Immobilier Nouméa
Présentation
Immobilier NC
Leçons
Immobilier défiscalisé
Vocabulaire
Promotions
Prononciation
Promotions
Culture
Outre-mer
Direct Pacifique immobilier Grammaire Direct Pacifique Investissement
Immobilier Pacifique
Exercices
Immobilier Pacific
Téléchargement
Immobilier Nouvelle-Calédonie
 
 
Eveil aux langues

  Comment expliquez-vous cette différence de compatibilité entre ehna et so ?

Ehna indique le pluriel pour les êtres animés (les humains, les animaux), à l’exclusion des entités inanimées telles que les objets, les arbres, etc.

ehna morow ’les enfants’
ehna titew ’les poules’
ehna wai ’les poissons’
mais *ehna len est impossible pour traduire ’les routes’


So exprime aussi le pluriel, mais cette fois pour les entités inanimées.

so len ’les routes’
so ruac ’les travaux’
so ete ’les cailloux, les pierres’

On utilisera so pour les animaux morts. Comparez :

Akakani lo ore ehna titew.
Donne à manger aux poules.

Ajoni lu ore so titew.
Cuits les poulets.

D’autres déterminants comme ehna ou so apportent des indications quantitatives, associées parfois à des nuances sémantiques particulières. Nous les appelons des quantifieurs.


• La séquence NUMERAL ko X exprime un quantité précise. Il s’agit en fait d’une proposition où le numéral (sa ’un’, rewe ’deux’, tini ’trois’, etc.) occupe la fonction prédicative et X est en fonction sujet : sa ko X, ’un X’, rewe ko X ’deux X’, tini ko X ’trois X’, etc.

Bone hna it’icon sa ko waud ka inu hna it’icon tini ko wanu.
Il a acheté un taro et j’ai acheté trois cocos.

Plus particulièrement, sa ko X exprime la singularité quantitative (être un et pas davantage) et il convient de le distinguer de se X (voir plus haut). Ainsi la séquence ’Une personne est venue’ se traduira de deux façons différentes selon la nuance qui l’emporte :

Hna p’ina ko se ngom.
Une personne (dont on n’a pas encore parlée) est venue.

Hna p’ina sa ko ngom.
Une personne (une seule et pas davantage) est venue.

En fonction sujet postposé, il n’y a pas de marque sujet devant NUMERAL ko X :

Sa ko ngom hna t’ango.
Une (seule) personne est morte.

Hna t’ango sa ko ngom.
Une (seule) personne est morte.


Ta X désigne un sous-ensemble de X comparativement à d’autres sous-ensembles. La valeur de comparaison ressort implicitement de l’emploi de ta, surtout si le groupe désigné est associé à une propriété distinctive. Ta s’emploie aussi bien avec les êtres animées que les entités inanimées.

Ta si Nengone thu ruac.
Les gens de Maré sont travailleurs. (sous-entendu, ceux des autres îles ne sont pas aussi travailleurs qu’eux.)

Buic ci eran ore ta lan me k’ariroi.
Ils chantent les belles mélodies. (sous-entendu, ils ne chantent pas celles qui sont moins jolies)

Ome ta eleda ni moc’enew.
Ceux-ci sont des jeux de fille. (sous-entendu, et pas de garçon)


Nodei X réfère à l’extension de la classe des X, c’est-à-dire, à toutes les occurrences de X, mais avec une marge possible d’exceptions.

Ore nodei waia ha ded.
(Tous) les oiseaux se sont envolés.

Pour sélectionner toutes les occurrences sans aucune exception, on ajoute ileoden  : nodei X ileoden ou ileoden ore nodei X ’tous les X sans exception’.

Ileoden ore nodei waia ha ded.
Tous les oiseaux sans exception se sont envolés.

De manière plus générale, ileoden permet d’exprimer la totalisation :

Ehnij hna kodraruon ileoden ore gato.
Nous avons mangé tout le gâteau.

Ehnij hna kodraruon ileoden ore so gato.
Nous avons mangé tous les gâteaux.


Rue, qui vient de rewe ’deux’, exprime le duel, la paire ou le couple :

Rue mohma ci nengoc du rue Riko.
Les deux vieux parlent à Riko et son épouse.


Retour
  * Uniquement grammaire
 
 
 
 
 
Les variantes de la langue

Quelles différences lexicales et orthographiques observez-vous entres ces trois différentes versions ?


|



 
 
Télécharger les leçons
  Version texte
Télécharger les leçons
  Version audio
Ajouter les podcasts
  Itunes / Flux RSS
Ouvrir un compte
Prochainement
Avec la partiticipation de l'Université de la Nouvelle-Calédonie et l'Académie des langues Kanak et du ministère de la Culture et de la Communication.