Observez l'orthographe des mots suivants et écoutez leur prononciation :  

   waam

 

petit

   hnaano

 

four traditionnel

   eleel

 

bruine, bruiner

   waia

 

oiseau, insecte

   oniil

 

c’est cela

   caac

 

couronne


 
     Qu’entendez-vous ?
  Réponse

On entend dans ces mots un « coup de glotte » (on dit aussi « occlusive glottale »). Ce son résulte d’une brusque et brève fermeture des plis vocaux dans le larynx, au niveau de la glotte. Il est noté [ʔ] dans l’alphabet phonétique international.

Le coup de glotte s’entend parfois en français, sans pour autant être un phonème, par exemple lorsque l’on souhaite insister sur l’absence de liaison avant le h « aspiré » : les haricots [le ʔariko], une hache [yn ʔaʃ].

En nengone, le coup de glotte s’entend fréquemment, mais son statut est ambivalent. Il semble qu’il ait souvent une fonction démarcative. Par exemple, on l’entend entre les affixes et les bases commençants par une voyelle auxquels ils sont affixés :

IMG/mp3/nen_l9_pron_waam-2.mp3
waam [waʔam] ‘petit’ (< wa- + ami ‘mince, maigre’)

Mais il est parfois distinctif, comme dans les exemples suivants où nous le transcrivons avec une apostrophe :

IMG/mp3/nen_l9_pron_wa_on.mp3
wa'on ‘œufs de poisson’qui s’oppose à waon ‘papaye’ ;
IMG/mp3/nen_l9_pron__un.mp3
'ūn ‘croire’ qui s’oppose à ūn ‘fou’ ;
IMG/mp3/nen_l9_pron__ete.mp3
'ete ‘demander’ qui s’oppose à ete ‘pierre’.

Le coup de glotte n’est jamais transcrit dans l’orthographe courante et l’Académie des langues kanak ne juge pas nécessaire de le faire. Dans ces leçons d’initiation, nous le transcrivons, avec une apostrophe, lorsque qu’il est distinctif, c’est-à-dire lorsqu’il permet de différencier deux mots qui ne se distinguent que par la présence ou l’absence de ce son, comme dans les exemples ci-dessus.

Dans les autres cas, nous indiquons, entre crochets, la prononciation des mots qui comportent ce son dans les listes de vocabulaire :

IMG/mp3/nen_l5_voc_waami.mp3
waamì [waʔami] ‘petit’
IMG/mp3/nen_l7_voc_k_ueil.mp3
k'ueil [khueʔil] (~kueil) ‘suffisant’


Télécharger la leçon
  Version texte
Télécharger la leçon
  Version audio
Podcast et flux RSS
  Itunes
  Flux RSS
Avec la partiticipation de l'Université de la Nouvelle-Calédonie et l'Académie des langues Kanak et du ministère de la Culture et de la Communication.